CONSIGNES SANITAIRES

Modalités de mise en œuvre des mesures de protection / COVID19 au cours de nos formations

Le port du masque grand public conforme (préconisations Afnor), correctement porté par le formateur et les participants, est obligatoire dès lors que la distanciation d’un mètre avec les autres participants n’est pas effective ou est susceptible de ne plus l’être. L’Institut Motricité Cérébrale mettra à disposition des participants, un masque grand public par demi-journée.
L’hygiène systématique des mains est demandée avant et après les séquences de travaux pratiques par les participants et le formateur à l’eau et au savon de préférence, ou par friction hydro-alcoolique.
L’Institut Motricité Cérébrale met en place des procédures de nettoyage / désinfection journalières des objets et points contacts que les salariés sont amenés à toucher pendant la formation et dans l’ensemble de ses locaux, y compris les sanitaires avec un produit actif sur le virus SARS- CoV-2. Une aération régulière de l’espace de formation est organisée pendant 15 mn au moment des pauses.
Un apport d’air neuf adéquat par le système de ventilation des locaux est utilisé en complément.
Chaque participant est invité à mesurer lui-même sa température en cas de sensation de fièvre avant de partir en formation et plus généralement d’auto-surveiller l’apparition de symptômes évocateurs de COVID-19 Afin de respecter au mieux le protocole mis en place, il ne sera pas possible de déjeuner sur le lieu de formation.

 

LA BIENTRAITANCe

Une démarche continue fondée sur la prise en compte du vécu de la personne et le respect de sa dignité

La bientraitance est souvent perçue comme le contraire de la maltraitance, pourtant elle exige de la part des professionnels, outre la prévention des risques de maltraitance, une manière d’être et d’agir fondée sur le respect de la personne, ses choix, le souci de préserver sa dignité. Elle exige de la part de l’institution des règles claires et stables, ainsi que la mise en place d’une réflexion collective sur les pratiques professionnelles. La recherche de bientraitance est une démarche continue impliquant réflexions et collaborations entre les acteurs de l’accompagnement.

Au quotidien de l’accompagnement de la personne handicapée, la bientraitance exige que nous portions notre regard avec attention sur celle-ci, sa singularité, sa manière de communiquer afin de prendre en compte non seulement ses besoins, mais ses choix, ses désirs, son vécu. Traduire ce vécu, le reconnaître, interroge notre manière d’aborder la souffrance, la vulnérabilité et les émotions qu’elles véhiculent. Entre identification à l’autre et déni la bientraitance, dans sa dimension de prise en compte du vécu de la personne handicapée nous invite à cette attention portée à la communication non-verbale, à l’intersubjectivité, à nos émotions, et à exercer le sentiment de notre responsabilité pour autrui. La visée demeure le bien-être de la personne handicapée et dans tous les aspects de son accompagnement.

PRÉ-REQUIS

Aucun.

OBJECTIFS

  • Savoir repérer les facteurs de risques de maltraitance,
  • analyser les pratiques, repérer les dispositifs qui soutiennent ou affectent la démarche de bientraitance au quotidien,
  • valoriser et développer les savoirs faire, les ressources individuelles et collectives,
  • assurer le confort et le bien-être de la personne au quotidien,
  • connaître et adapter la relation d’aide pour accompagner la personne,
  • pouvoir mobiliser une éthique de l’accompagnement.

PROGRAMME

  • Interroger les représentations de la bientraitance et de la maltraitance,
  • Définition de la maltraitance, de la bientraitance,
  • La cadre législatif : les chartes relatives aux usagers des établissements et services sociaux et médicosociaux, les guides pour la promotion de la bientraitance et prévention de la maltraitance,
  • Les facteurs de risques de la maltraitance : caractéristiques de l’usager, conditions de vie des usagers, conditions de travail des professionnels, le contexte,
  • La bientraitance au quotidien : le réveil, la toilette, l’habillage, la prévention de la douleur et de l’inconfort, le temps du repas, les temps d’activités, les repères dans le temps et l’espace, l’environnement,
  • Éthique de l’accompagnement : les manifestations du respect de la dignité de la personne,
  • La relation d’aide : objectifs, expression et identification des émotions dans la communication nonverbale, attitudes et techniques thérapeutiques adaptées, les supports à la communication et la compréhension des situations,
  • Les étapes de la pratique d’une éthique du care selon Joan Tronto.

 

Durée : 2 jours
Tarif : nous consulter
Nombre de participants : limité

 

 

Imprimer E-mail

Contact


 

Pour toute demande de devis :

Personne contact :


 

Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé pour le traitement de votre demande. Vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition aux données vous concernant, que vous pouvez exercer à tout moment en nous contactant